Notre voie électronique à nouveau disponible sur abidjan.netVendredi--Juillet-2011
11 avril 2011 - 11 avril 2016: 5 ans après sa déportation à La Haye Gbagbo présent dans les cœurs -- pulié le : Lundi--Avril-2016
Issue No.: 5306
du
Mardi 17 Mai 2016

Flash infos   
(Mercredi 6 Avril 2016 4:45)
22:00 Affaire BCEAO : le délibéré renvoyé au 25 avril 2016
18:41 Affaire BCEAO: la défense demande la relaxe pure et simple des prévenus pour délits non constitués.
18:39 Football/Ligue des champions: Serge Aurier (PSG) convoqué pour affronter Manchester City
17:00 Affaire BCEAO: «les 7 huissiers sont ici à la barre, pour avoir fait le simple constat d’une opération; ils n’ont pas failli à leur mission pour être poursuivis », la défense
16:47 Affaire BCEAO: «l’institution bancaire n’a produit aucun document disant qu’elle a subi un préjudice, donc ce procès ne devrait pas avoir lieu », la défense.
16:46 Affaire BCEAO: «Gbagbo n’a pas commis d’infraction, il s’est donné les moyens pendant la crise, de faire fonctionner l’Etat, payer les salaires des fonctionnaires, les factures», la défense. [...] 126 mots
Tèl :22 49 51 97/22 49 51 98
Fax :22 49 51 96
BP:06 BP 2868 Abidjan 06
Mail:lequotidiennotrevoie@yahoo.fr
situation géographique:RIVIERA PALMERAIE
 Contribution

Les origines du peuple Alladjan
Dans ce monde contemporain, il n'y a pas de peuple sans origine fondamentale. Cela se confirme par le déplacement collectif où individuel des hommes sur terre depuis l'existence de l'humanité.
De même, le peuple Alladjan, vaillants pêcheurs, tient lui aussi ses origines ancestrales dans le peuple SIAN riverains aujourd'hui (Krou). Le mot : Krou vient du mot anglais (Kri omen) qui se prononce (Kra omen) qui veut dire : (pêcheurs) au 17e siècle.
Basés donc sur les rives de la mer depuis 1069 (Ilè siècle), les SIAN authentiques, en provenance d'Ethiopie, berceau de l'humanité, choisissent comme culture vivrière : la pêche, la chasse, les cueillettes, d'ignames sauvages, l'eau de rivière et de marigot. Mais, tous n'ont pas été fidèles à la pêche. Parce que d'autres craignant les eaux, préfèrent la chasse à la pêche. Il eut alors deux groupes de la famille SIAN: Les SIAN riverains (pêcheurs) et les SIAN forestiers (chasseurs). Et c'est à partir de ces deux groupes SIAN que la Côte d'Ivoire est fondée depuis 1069 (Ile siècle).
Pratiquant la culture de la pêche, les SIAN riverains occupent progressivement tout le long de la côtière jusqu'à Jacqueville. Les habitants de cette ville sont les Alladjan. Donc dérivés des SIAN riverains (Krou). Ce sont les premiers hommes de l'histoire de la côtière. En tant que pêcheurs, les Alladjan font bon accueil aux pêcheurs étrangers venus de divers horizons. C'est ce qui caricature leur paternité. Particulièrement les Alladjan ne sont pas Akan. Les Alladjan ancien peuple de pêcheurs, sont une partie des SIAN authentiques, fondateurs de la Côte d'Ivoire depuis 1069 (lIe siècle) après JésusChrist. Les groupes Akan dans ce secteur sont les Avikam avec des origines diverses à cause de la pêche. Il y en a qui viennent de El Mina (Ghana), Togo-Britannique (Togo) et du Dahomey (Bénin).
Les Awanna venant du Togo, les ghanéens, les dahoméens (Béninois), de nos jours, continuent la culture de la pêche dans nos eaux de la côtière. Donc, en restant logiquement dans l'histoire, les Avikam ne sont pas tous Akan. D'autres (chrétiens) sont restés à Grand-Bassam, pour cause de la religion, avec les premiers prêtres arrivés en Côte d'Ivoire le 18 Octobre 1895. Ils ont même créé des plantations de coco sur la route d'Abidjan, comme: les Gonzague, Jean Folly et Vilasco. Il ne faut pas les confondre avec les Alladjan descendants du peuple SIAN riverain (Krou). Les Avikam ont trouvé les Alladjan sur leur territoire au 19ème siècle. Ils ne sont pas Akan. Les Alladjan sont historiquement du vieux peuple SIAN-Krou-Bété.
Si aujourd'hui, les Alladjan eux-mêmes cautionnent qu'ils sont Akan, c'est parce que dans la Première République où l'un des leurs brillait, au feu ardent, n'accordait guère son sentiment aux ivoiriens de l'Ouest. En ce moment là, si tu sens Ouest, tu deviens sandwich à consommer, pour une raison ou une autre. Les origines naturelles de l'être humain se reconnaissent par sa morphologie, son appellation, ses traditions et coutumes. Comme dans la société humaine, l'homme se fait découvrir par son agir. Les Alladjan appellent le riz « saka » et le seau « Solou » comme les Bété. Les Alladjan ont des noms: Gouda, Dogo, Dagri, Beugré, Yassé (Yassi) qui n'ont rien de commun avec les noms Akan. Ces noms à connotation Ouest confirment tout au moins leur appartenance aux groupes de l'Ouest de la Côte d'Ivoire. Ils ne sont pas Akan. M. Philippe Grégoire Yassé (paix à son âme) avait reconnu lui-même ses origines quand il parrainait le Jubilé du grand joueur ivoirien M. Jean Tokpa. Il disait: “Le sang appelle le sang”. Qui a des oreilles entende et comprenne. Les Alladjan, Adjoukrou et Ahizi ne sont pas Akan, ils sont de l'Ouest de la Côte d'Ivoire.
Pourquoi vouloir mettre le riz et le maïs dans le même sac? Si l'histoire ne suit pas son cours normal, les hommes sont souvent dans l'incertitude. Car on naît d'une ethnie, mais on ne le devient pas.
Malheureusement, l'histoire des peuples de Côte d'Ivoire est aujourd'hui victime de l'expression: «Il faut diviser pour régner », écrit noir sur blanc avec de l'encre indélébile. Mais on peut toujours revoir la copie. Les Agni disent “Quand on n'a pas cessé de marcher les bras continuent de balancer”.
Le Drépalogue souhaiterait que l'on reste dans la logique de l'histoire qui identifie chaque peuple et chaque homme dans la société.

Séri Lotchi Raoul
(Drépalogue) 21 56 36 70
05 46 02 69




. 

 

 

 

Copyright
  Copyright © 2000 Notre Voie. Tous droits réservés.
site conçu et hébergé par I2S2